Perception de la voix humaine et hallucinations auditives : étude neurophysiologique et clinique

Soutien de programmes de recherche 2011
Publié le 15/05/2017

Responsable du programme 

 Dr Bruneau Nicole 

UMR INSERM U930 - CNRS FRE 2448 - Centre Universitaire de Pédopsychiatrie - CHRU Bretonneau Tours France

Résumé 

Certaines régions de notre cerveau sont spécialisées dans la perception des visages, d'autres dans la perception de la voix humaine. Ceci a été montré avec les méthodes d'imagerie IRMf mais également avec les méthodes électrophysiologiques. Ainsi dans nos travaux récents nous avons pu mettre en évidence à partir d'un simple électroencéphalogramme des réponses spécifiques à la voix humaine, dissociées des réponses aux autres stimulations de notre environnement. Ces réponses peuvent être aussi bien enregistrées chez l'enfant au cours du développement normal que chez l'adulte. Nous avons également montré des anomalies de cette réponse chez des personnes avec autisme qui présentent des perturbations importantes des interactions sociales et de la communication.
La perception de la voix humaine et ses altérations sont aussi impliquées dans les hallucinations auditives. Ces dernières sont un symptôme fréquent dans de nombreuses pathologies psychiatriques comme la schizophrénie et sont source d'angoisse et de troubles du comportement pour ces patients.
L'hypothèse de ce projet est que les personnes avec hallucinations auditives présenteraient des anomalies de perception de la voix humaine et qu'en particulier elles percevraient leur propre voix comme une voix étrangère.
Dans le travail jusqu'à maintenant réalisé chez le sujet sain, nous avons montré que les réactions du cerveau sont différentes lors de la perception de sa propre voix comparée à la voix d'un inconnu. La suite de notre travail permettra de savoir si ces réponses cérébrales sont perturbées chez les sujets présentant des hallucinations auditives. Nos résultats devraient nous permettre d'améliorer la connaissance des mécanismes cérébraux impliqués dans la perception de la voix humaine et notamment dans les hallucinations auditives et d'identifier des fonctionnements cérébraux cibles pour le futur développement de thérapeutiques. 

Montant du financement : 19 200 euros 

Sauver des cerveaux en début de vie et aider à mieux les protéger en fin de vie sont parmi les objectifs essentiels de la Fondation

Qui sont Thérèse et René Planiol ?

En savoir plus

Déjà plus de 60 projets de recherche récompensés ou aidés

Soutenez la fondation