Etude en angio-IRM à 3 T sans injection de produit de contraste des pathologies neurovasculaires

Soutien de programmes de recherche 2013
Publié le 15/05/2017

 

Responsable du programme 

Dr Hélène Raoult 

INSERM/INRIA IRISA, UMR CNRS 6074 Rennes

Résumé 

L’angiographie par résonance magnétique (ARM) sans injection de produit de contraste est une méthode d’imagerie des vaisseaux du cou et du cerveau. Elle présente les avantages d’être non invasive, non irradiante et sans injection intraveineuse. Cependant les techniques actuellement disponibles en routine clinique fournissent des images de qualité inférieure à celle des séquences d’ARM avec injection et à celle de l’imagerie actuellement de référence qu’est l’artériographie (invasive, réalisée dans un environnement de bloc opératoire, nécessitant une ponction artérielle, une navigation dans les artères et des rayons X). Avec l’avènement des IRM à haut champ magnétique (3T), des antennes multicanaux et de l’imagerie parallèle, de nouvelles techniques récemment développés en IRM permettent de mettre au point des séquences innovantes capables d’explorer l’anatomie et la dynamique circulatoire des vaisseaux, en offrant une qualité d’image très informative et potentiellement plus intéressante que les séquences d’ARM de référence avec injection.

 

  • Objectifs : L’objectif principal de cette étude est d’évaluer la qualité et la performance diagnostique des images obtenues avec de nouvelles séquences d’ARM non invasives, sans injection de produit de contraste, pour l’exploration vasculaire morphologique et dynamique des vaisseaux du cou et du cerveau en complétant l’étude clinique en cours par une étude sur un objet test de géométrie connue et de comparer cette qualité d’image à celle obtenue avec les techniques d’imagerie actuellement disponible en routine clinique.

 

  • Méthodes : L’étude clinique inclut des patients porteurs d’une pathologie neurovasculaire (sténose artérielle ou malformation artério-veineux) nécessitant la réalisation d’une ARM des vaisseaux à visée diagnostique ou thérapeutique, les nouvelles séquences sans injection étudiées étant rajoutées au protocole IRM habituel dans le cadre d’une étude en soins courants validée par le comité d’éthique local. L’étude sur objet test consiste en l’acquisition des nouvelles séquences sans injection au cours du passage d’un flux de viscosité équivalenteà celle du sang via une pompe à galets fournie par le LISA, au travers d’un objet test vasculaire dont la géométrie représente une bifurcation carotidienne avec plusieurs sévérités de sténoses (30, 50, 70%). Cette étude sur objet test en conditions simulant la physiologie permettra d’évaluer la fiabilité des séquences pour la quantification des sténoses en la comparant à une vérité terrain. Les résultats seront comparés avec ceux des séquences sans injection disponibles actuellement en routine clinique et avec l’artériographie de référence pour l’étude cliniqueà l’aide d’une grille de lecture qualitative et quantitative validée.

 

  • Résultats escomptés et perspectives : L’association synergique d’une IRM haut champ magnétique (3T) et d’antennes multicanaux devrait permettre d’obtenir des images sans injection de produit de contraste bénéficiant d’une qualité élevée (signal vasculaire, résolutions spatiale et temporelle), nécessaires à l’analyse morphologique et dynamique des vaisseaux cervicaux et cérébraux. La qualité des images ainsi obtenues de façon non invasive offrirait la performance diagnostique nécessaire à l’évaluation et à la prise en charge des pathologies neurovasculaires du système nerveux central, de façon au moins équivalente aux séquences d’ARM de référence avec injection intraveineuse de produit de contraste. Un bilan morphologique et dynamique précis des pathologies neurovasculaires pourra ainsi être réalisé en routine clinique de manière non invasive et fiable. Ces séquences innovantes pourraient ainsi être proposées en routine clinique dans le bilan des pathologies neurovasculaires avant décision thérapeutique.

Montant du financement : 13 500  euros 

Sauver des cerveaux en début de vie et aider à mieux les protéger en fin de vie sont parmi les objectifs essentiels de la Fondation

Qui sont Thérèse et René Planiol ?

En savoir plus

Déjà plus de 60 projets de recherche récompensés ou aidés

Soutenez la fondation