Abderrahmane HEDJOUDJE - Modélisation en éléments finis des vaisseaux intracrâniens dans l’hypertension intracrânienne idiopathique avant et après stenting veineux

Aide à la mobilité 2017 - Décembre
Publié le 20/01/2018

Structure d'accueil 

 Interventional Neuroradiology Research Center, JOHNS HOPKINS Hospital, Baltimore, MD, USA.

RÉSUMÉ

Modélisation en éléments finis des vaisseaux intracrâniens dans l’hypertension intracrânienne idiopathique avant et après stenting veineux.

L'hypertension intracrânienne idiopathique (HTICI) survient lorsque la pression à intérieur du crâne (pression intracrânienne) augmente sans raison apparente. Les symptômes cliniques sont ceux qu'entraînent les tumeurs cérébrales (céphalées, baisse de l'acuité visuelle, oedème papillaire) sans qu'une tumeur soit présente. L'hypertension intracrânienne peut se voir chez les enfants et les adultes, et se retrouve fréquemment chez les femmes enceintes. Chez certains patients cette hypertension peut-être la conséquences d’une diminution du calibre des sinus veineux. Cette pathologie relativement fréquente reste encore très mal comprise.
Les traitements médicamenteux peuvent réduire la pression intracrânienne mais sont difficiles à administrer sur le long terme en raison des effets secondaires. De la même manière, les procédures chirurgicales pour diminuer la pression intracrânienne n'offrent pas de solution à long terme et sont à risque de complications.
Les techniques de neuroradiologie interventionnelle sont des thérapies prometteuses. Par exemple, la mise en place de stents au sein des sinus veineux intracrâniens est une procédure relativement nouvelle et les chercheurs rassemblent encore des données sur l'efficacité de cette technique et sur les complications qui peuvent subvenir sur le long terme.
Notre but est d’approfondir nos connaissances sur la survenue et le traitement de cette pathologie en modélisant les flux sanguins intra crâniens avant et après la mise en place de stents veineux et en les combinant avec des mesures de pression intracrâniennes obtenues au cours des procédures interventionnelles.
La modélisation et les données cliniques obtenues à partir des patients vont servir à mieux poser le diagnostic de l’hypertension intracrânienne idiopathique et à mieux adapter le traitement interventionnel vasculaire. Ces résultats serviront également à améliorer notre compréhension globale des pathologies des vaisseaux intracrâniennes.

Durée et but du séjour 

Séjour de 1 an au sein du service de Neuroradiologie Interventionnelle (NRI) de l'hôpital Johns Hopkins à Blatimore (USA). L’équipe de NRI détient une expertise de rang international en matière de neuroradiologie et de radiologie interventionnelle.

Montant du financement :  10 000 euros 

Sauver des cerveaux en début de vie et aider à mieux les protéger en fin de vie sont parmi les objectifs essentiels de la Fondation

Qui sont Thérèse et René Planiol ?

En savoir plus

Déjà plus de 70 projets de recherche récompensés ou aidés

Soutenez la Fondation