Les actions de la Fondation

Aide à la mobilité 2012

Dr Mathieu Lemaire (Equipe "Troubles affectifs", Inserm 930, Tours)
Dr Emilie Maux (Equipe "Autisme", Inserm 930, Tours)

Bénéficiaire : Dr Emilie Maux
Equipe "Autisme", Inserm 930, Tours

Structure d’accueil : Pr. Margot J. Taylor, The Hospital For Sick Children Functional Neuroimaging Center, Toronto, Canada.

Durée et but du séjour : 6 mois pour réaliser l'étude des :" Stratégies cognitives et corrélats neurophysiologiques de la perception des émotions faciales chez l'adulte sain"

Résumé : La perception des visages a fait et fait aujourd'hui encore l'objet de nombreuses études. Ces travaux ont permis de mettre en évidence des modes de traitement spécifiques des visages. Ils seraient traités comme un tout (holistique) mais aussi sur la base de la relation spatiale entre les traits (configural). De plus, des indices neurophysiologiques (N170 en EEG et M170 en MEG) interviendraient spécifiquement dans la perception des visages, leur accordant ainsi un statut bien particulier. Bien que les émotions faciales jouent un rôle crucial dans l'adaptation de l'individu à son environnement, la compréhension des stratégies impliqués reste encore très limitée et l'identification des indices neurophysiologiques mis en jeu lors des ces processus reste inexploré. Ainsi, ce projet a pour objectif (A) - de caractériser le ou les stratégies mises en oeuvre lors de la perception des émotions faciales (B) - de déterminer à quel moment dans le temps ils interviennent et (C) - d'identifier les régions cérébrales impliquées dans ces processus. Des mesures comportementales ainsi que l'enregistrement des signaux MEG réalisé lors de la présentation de photographies d'émotions faciales ayant subi des modifications affectant spécifiquement les traitements holistiques, configuraux ou analytiques (éléments par éléments) chez des adultes sains permettra de répondre à ces objectifs. En s'interrogeant sur ces hypothèses, le projet vise plus largement l'étude de la cognition sociale. Il s'intéresse particulièrement à comprendre comment le cerveau humain encode et gère le flux rapide et changeant des informations émotionnelles faciales et l'utilise afin de produire un comportement social adapté. Ce travail permettrait une meilleure compréhension des déficits émotionnels rapportés dans les troubles sociaux et affectifs et fournirait des indices précieux aux interventions cliniques actuelles.


Mots clés significatifs : Neuropsychologie Cognitive, visages émotionnels, MEG.

Montant du financement : 5 000 euros



Les actions de la fondation - Aide à la mobilité

Réalisation et référencement Web Office | www.weboffice31.fr