Les actions de la Fondation

Aide à la mobilité 2008

Dr Lamirel Cédric (CHU Angers et CNRS Pitié Salpétriêre)

Dr Audrey Perrotin (UMR CNRS-Univ François Rabelais, Tours)

Bénéficiaire : Dr Lamirel Cédric
CHU Angers et CNRS Pitié Salpétriêre

Structure d’accueil : Prof Valérie Biousse , Euro-ophthalmology Unit, Emory Eye Center, Emory University School of Medicine, Atlanta Georgie, USA

Durée et but du séjour : 12 mois pour étudier les "Photos digitales du fond d'œil aux urgences: Une nouvelle application pour la "télémédecine" ?

Résumé :

L'examen de la partie postérieure de l'oeil (rétine et du nerf optique) après dilatation de la pupille avec des gouttes, fait partie de l'examen neurologique. Ceci est particulièrement important chez les patients présentant des maux de tête, une augmentation sévère de la pression artérielle, ou une paralysie (parfois secondaire à une tumeur cérébrale). Malheureusement, l'examen du fond d'œil par un médecin non ophtalmologiste est difficile à réaliser techniquement, notamment dans un service d'urgence où cet examen permet souvent d'éviter des erreurs médicales ou des examens coûteux. Les ophtalmologistes ne sont pas présents dans les services d'urgence et la possibilité d'utiliser une caméra pour prendre des photos du fond d'oeil est particulièrement attrayante. En effet, il est non seulement plus facile d'interpréter des photos, mais ces photos peuvent être facilement et immédiatement transmises à un ophtalmologiste par le biais de l'internet. Il existe en effet de multiples appareils photographiques numériques d'utilisation très simple et permettent d'obtenir des photographies du fond d'œil de très bonne qualité sans même avoir à dilater les pupilles avec des gouttes. Ces appareils photos sont souvent utilisés pour les patients habitant en zone rurale ou ayant des difficultés à se déplacer chez l'ophtalmologiste pour le dépistage de complications oculaires du diabète par exemple. Des réseaux de télémédecine se sont ainsi développés pour compenser le manque croissant d'ophtalmologistes.
Le but de notre projet de recherche est de tester la prise de photos du fond d'oeil dans un service d'urgence pour les patients se présentant avec des maux de tête, une augmentation sévère de la pression artérielle, ou une paralysie. Nous espérons montrer que la prise de photos du fond d'oeil est possible dans un service d'urgence. Cette étude permettra également de déterminer la fréquence d'anomalies oculaires découvertes par ces photos du fond d'œil, et de déterminer la pertinence de l'examen du fond d'œil de manière directe par les médecins travaillant dans les services des urgences. Ce projet de recherche permettra de valider à terme l'implantation de ce type d'appareil dans des services d'urgence en France et le développement de réseaux de télémédecine avec des ophtalmologistes, ce qui devrait faciliter et améliorer la prise en charge des patients se présentant aux urgences avec des problèmes neurologiques.


Mots clés significatifs : fond d'œil, urgences, rétinographe non mydriatique.

Montant du financement : 7 500 euros



Les actions de la fondation - Aide à la mobilité

Réalisation et référencement Web Office | www.weboffice31.fr