Les actions de la Fondation

Soutien de programmes de recherche 2009

Dr Dufouil Carole -
Dr Ghersia-Egea Jean-François et Dr Fèvre Montange Michelle -
Dr Pellieux Sybille

Titre du programme :
Impact des lésions de leucoaraiose dans les troubles de la marche du sujet âgé et atteint de maladie d'Alzheimer (MA) au stade léger (MMS 20-26)


Responsable du programme :Pellieux Sybille (UMRS INSERM U930, CNRS FRE 2448, "Imagerie et cerveau" CHRU Bretonneau , 2 boulevard Tonnelé 37 044 Tours cedex)


Résumé : Chez le sujet âgé, les troubles de la marche posent un réel enjeu de santé publique tant par leur fréquence que par leurs conséquences en terme de morbi-mortalité. La marche est un comportement moteur rythmique automatique qui ne sollicite pas ou peu de ressources attentionnelles. Cependant, chez le sujet âgé, les paramètres de marche sont modifiés en situation de double tâche (réalisation d'une tâche tout en marchant) même en dehors de tout contexte pathologique défini et ces modifications ont été corrélées au risque de chute. La modification de ces paramètres et en particulier la variabilité du pas ont pu être reliées spécifiquement à l'efficience des fonctions exécutives, sous tendues par le lobe frontal. En effet, l'augmentation de la variabilité du pas sous double tâche est un marqueur précoce et spécifique du contrôle cortical de la marche chez le sujet âgé sans détérioration cognitive. De plus, certaines études permettent d'avancer que la modification de ces paramètres pourrait être prédictive d'une maladie d'Alzheimer. La détection d'une anomalie si spécifique telle que la variabilité du pas est devenue possible grâce au développement de systèmes ambulatoires d'analyse de la marche utilisables en routine clinique en raison de leur simplicité de fonctionnement et de leur faible coût (système SMETEC). Alors que le vieillissement cérébral s'accompagne de modifications anatomiques régionales en terme de réduction du volume cortical, en particulier dans les régions frontales, les modifications de la substance blanche, appelées leucoaraiose accompagnent très fréquemment ces lésions et sont maintenant quantifiables grâce à L'IRM. Cependant la pathogenèse de la leucoaraiose est incomplètement élucidée. Le retentissement de ces anomalies chez le sujet âgé reste encore mal compris. Certaines conséquences de la leucoaraiose ont été rapportées : lenteur de traitement de l'information, troubles des fonctions exécutives et de la mémoire de travail, troubles moteurs et plus récemment altération des capacités fonctionnelles. Les lésions de leucoaraiose sont d'ailleurs aussi retrouvées chez plus de 20% des sujets porteurs d'une maladie d'Alzheimer (MA). Puisque la leucoaraiose est associée à un trouble des fonctions exécutives et que les modifications du temps de cycle de marche sont reliées à l'efficience de ces mêmes fonctions, nous faisons l'hypothèse d'un lien possible entre la sévérité des lésions de leucoaraiose et les modifications de la marche sous condition de double tâche. De plus, nous nous interrogeons sur la place du déclin cognitif dans l'existence des troubles de la marche chez les sujets avec leucoaraiose. Puisque la MA est associée à un trouble précoce des fonctions exécutives et que ces fonctions sont liées à une modification de la variabilité du pas sous double tâche, nous faisons l'hypothèse que les modifications de la variabilité du pas pourraient être un signe précoce chez les sujets atteints de déclin cognitif léger (MA avec MMS 20-26). L'objectif de notre travail est d'évaluer le rôle des lésions de leucoaraiose dans les troubles de la marche chez des sujets âgés sans déficit cognitif et chez des sujets atteint de déclin cognitif léger. Pour cela, nous analyserons la variabilité du pas sans et avec double tâche et nous évaluerons le lien entre ces anomalies et la sévérité des lésions de leucoaraiose en IRM (séquence flair T2 avec analyse visuelle et quantitative, imagerie en tenseur de diffusion). De plus, nous étudierons le lien entre la variabilité du pas, dans chacun des deux groupes, avec la morphométrie des régions frontales et temporales (Voxel Based Morphometry). L'amélioration des connaissances sur la physiopathologie des troubles de la marche devrait permettre de mieux définir les facteurs prédictifs de la chute et ainsi de développer des stratégies rééducatives et surtout préventives. Notre étude devrait également permettre la mise en évidence du meilleur marqueur de leucoaraioise en IRM qui pourra servir de référence pour des études ultérieures de corrélation clinico-radiologiques et/ou d'essais pharmaceutiques.

Mots clés significatifs : troubles de la marche/sujets âgés sains, MA stade léger, leucoaraiose, IRM

Montant du financement : 12 500 euros



Les actions de la fondation - Soutien de programme de recherche

Réalisation et référencement Web Office | www.weboffice31.fr