Les actions de la Fondation

Soutien de programmes de recherche 2009

Dr Dufouil Carole -
Dr Ghersia-Egea Jean-François et Dr Fèvre Montange Michelle -
Dr Pellieux Sybille

Titre du programme :
Etude Prédiction des lésions de la substance blanche à l'IRM cérébrale par la rigidité artérielle


Responsable du programme : Dr Dufouil Carole (INSERM Unité 708 Hôpital La Salpetrière 75651 Paris cedex 13)


Résumé : L'essor des techniques d'imagerie cérébrale ces dernières années a permis de mettre en évidence l'existence fréquente, chez les sujets âgés, de lésions vasculaires cérébrales asymptomatiques. Il est suggéré que ces lésions sont un marqueur intermédiaire dans la chaîne de causalité entre facteurs vasculaires (en particulier hypertension) et risque de détérioration cognitive sévère et de démence. Cependant, les mécanismes qui sous-tendent l'apparition de ces lésions sont encore largement inconnus.
La rigidité artérielle, mesurée par la vitesse de l'onde de pouls (VOP), est un marqueur de risque de maladies cardiovasculaires, en particulier d'accident vasculaire cérébral fatal, indépendant des autres facteurs de risque. Très peu d'études ont porté sur l'association entre rigidité artérielle et le risque de démence ou la présence et la sévérité des lésions de la substance blanche.
Pourtant, l'impact de l'hypertension artérielle sur la cognition et le risque de démence pourraient faire intervenir l'augmentation de la rigidité artérielle qui se traduit par des à-coups de perfusion au niveau du cerveau provoquant ainsi la survenue de lésions de la substance blanche.
Nous faisons ainsi l'hypothèse que la rigidité artérielle, mesurée par la vitesse de l'onde de pouls carotido-fémorale, prédit l'apparition de nouvelles lésions cérébrales asymptomatiques détectées par IRM cérébrale.
Nous allons tester cette hypothèse dans le cadre du suivi longitudinal d'une cohorte de 2000 sujets qui auront un examen IRM à 3 ans d'intervalle.
Cette étude entre VOP et lésions de la substance blanche devrait permettre de confirmer le rôle central de la rigidité artérielle dans la survenue de ces lésions. La VOP pourrait permettre d'identifier (a) les patients à haut risque de démence et de cibler ainsi l'indication d'une IRM et (b) les patients à haut risque de développer de nouvelles lésions cérébrales sur lesquels on pourra secondairement tester des stratégies de prévention.

Mots clés significatifs : Rigidité artérielle, hypersignaux de la substance blanche, IRM, démence

Montant du financement : 17 500 euros



Les actions de la fondation - Soutien de programme de recherche

Réalisation et référencement Web Office | www.weboffice31.fr