LES OBJECTIFS DE LA FONDATION

"Sauver des cerveaux en début de vie et aider à mieux les protéger
en fin de vie sont parmi les objectifs essentiels de la Fondation"



Pourquoi le Cerveau ?

Le cerveau est un organe complexe. Son étude était très limitée jusqu'à l'extraordinaire développement des techniques d'imagerie (radiologie, ultrasons, scintigraphie, résonance magnétique nucléaire) et d'investigation biologique. La plupart d'entre elles sont aujourd'hui utilisables aussi bien chez le fœtus et chez l'enfant que chez l'adulte. De plus, avec l'augmentation de la durée de vie, le vieillissement du cerveau devient un réel problème de santé publique et nécessite une attention particulière.

A propos de la Fondation

La Fondation Thérèse et René Planiol a été reconnue Etablissement d'utilité publique par décret paru au Journal Officiel du 2 février 2005. C'est une des rares Fondations de recherche créée par une personne de son vivant sur ses fonds personnels. Le Ministère de la Recherche a ajouté son aide à la dotation apportée par Madame Thérèse Planiol, la présidente fondatrice.


Les membres fondateurs ont été, dès les années 1955-1960, des pionniers sur le plan international dans la mise au point, le perfectionnement et l'application des méthodes physiques modernes à l'exploration des organes et des vaisseaux du corps humain (scintigraphie, échographie Doppler, IRM, etc…).


Principaux objectifs

Compte tenu de l'orientation des travaux initiaux de la fondatrice et des compétences des membres du Conseil Scientifique, la Fondation a pour objectif scientifique et médical de poursuivre des actions dans le domaine de l'exploration cérébrale. Les atteintes du cerveau sont particulièrement graves. La Fondation favorise donc tout travail visant à :

  • acquérir une meilleure connaissance des mécanismes du fonctionnement cérébral normal,
  • prévenir, détecter précocement une maladie ou une lésion cérébrale ; suivre son évolution sous traitement,
  • étudier le comportement cérébral le plus intime artistique, troubles psychiatriques, autisme),
  • créer sous des influences diverses (travaux intellectuels, musique, création des liens scientifiques avec des équipes nationales et internationales travaillant sur le cerveau .

Dans le domaine de la prévention, la Fondation pourra participer aux actions d'information sur les causes les plus fréquentes d'atteinte cérébrale et sur les moyens d'en réduire la fréquence. N'oublions pas qu'en dehors de maladies si redoutées aujourd'hui (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique, etc..), il existe toujours des tumeurs, des abcès, des anévrysmes et surtout des accidents vasculaires cérébraux dont le dépistage précoce par les techniques physiques peut favoriser la guérison.

La Fondation s'appuie sur des compétences et des moyens de qualité à Tours, au Centre Hospitalo-Universitaire et dans les équipes de recherche de la Faculté de Médecine et de l'Université François Rabelais. Les technologies biomédicales de pointe (IRM, échographie Doppler, scintigraphie, électrophysiologie), y sont régulièrement mises en œuvre pour des applications en neurologie et en psychiatrie.

Les actions envisagees

Réalisation et référencement Web Office | www.weboffice31.fr